Révision du plan directeur

Parc national Fundy


À propos du parc national Fundy…

Situé dans le sud du Nouveau-Brunswick, niché dans les limites sud du comté d'Albert et bordé au sud par la baie de Chignecto dans la partie supérieure de la baie de Fundy, le parc national Fundy fait partie du territoire traditionnel Mi’gmaq appelé Sikniktewag (« aire de drainage »). Parcs Canada reconnaît que les terres sur lesquelles nous nous réunissons au Nouveau-Brunswick sont les territoires non cédés des Nations Mi'gmaq, Wolastoqey et Peskotomuhkati.

Créé en 1948, le parc national Fundy protège 206 km2 de l'écorégion côtière de Fundy qui comprend des anses, des marais salés, des estuaires et des falaises escarpées qui s'élèvent à 150 mètres de la baie. Le parc comprend également l'écorégion des hautes terres du Sud, qui se caractérise par un plateau vallonné, sillonné de profondes vallées et de rivières en cascades. Dans l'écorégion des hautes terres du sud, la topographie atteint plus de 400 mètres avec la rivière Upper Salmon, la rivière Point Wolfe et la rivière Goose, creusant des ravins escarpés jusqu'à la côte.

La région avoisinante du parc national Fundy est peu peuplée et la communauté d'Alma, située à l'extrémité sud-est du parc, est le seul peuplement adjacent. Les principaux centres urbains de la région comprennent Saint John, Fredericton, Sussex et Moncton. La route 114 divise le parc en deux sur 21 km, s'étendant du lac Wolfe au nord-ouest jusqu'à Alma au sud-est, et offre un lien de transport vers la route transcanadienne. Le parc accueille plus de 350 000 visiteurs par an.

Un renard

Mise à jour du plan directeur

Le parc national Fundy fait la révision de son plan directeur qui guide les décisions et les actions futures dans la protection, la présentation et l'exploitation du parc.

La mobilisation des partenaires autochtones, des intervenants et du public fait partie intégrante du processus de renouvellement du plan. Parcs Canada sollicite des commentaires sur les éléments de vision proposés et les sujets clés qui encadreront l'élaboration d'un plan directeur décennal pour le parc national Fundy. Des engagements avec des partenaires des Premières Nations et des groupes d'intervenants sont actuellement en cours et d'autres suivront dans les mois à venir.

Des visiteurs se promènent sur un sentier aménagé dans la forêt près de la Baie de Fundy.

Qu’est-ce qu’un plan directeur ?

Les plans directeurs fournissent une vision à long terme, des stratégies clés et des objectifs qui guident la gestion d'un parc national sur une période de 10 ans. Un plan directeur est un document important qui garantit que Parcs Canada respecte ses engagements envers les Canadiens. Une fois terminé, le plan directeur du parc national Fundy sera déposé au Parlement et signé par le ministre responsable de Parcs Canada.

Chaises rouges en hiver

Impliquez-vous !

Nous voulons votre opinion. La participation du public garantit que les plans de gestion reflètent les points de vue des Canadiens. Nous vous invitons à examiner les éléments de vision et les sujets clés proposés pour la révision du plan directeur et à nous faire savoir si vous pensez que nous sommes sur la bonne voie. Veuillez nous faire part de vos commentaires par courriel à pc.fundy.pc@pc.gc.ca avant vendredi le 10 juin 2022.

Les renseignements recueillis au cours de cette première phase du processus du plan directeur seront utilisés pour dans l'élaboration d'une ébauche du plan directeur.

Une deuxième période de consultation publique suivra une fois l'ébauche terminée ce printemps. Restez à l'écoute pour plus de détails !

Un adepte de la planche à pagaie.

Vision

Les éléments suivants sont proposés comme base de l'élaboration d'une vision pour l'avenir du parc national Fundy.

En 15-20 ans, le parc national Fundy a :

  • Maintenu et amélioré efficacement la situation des espèces en péril présentes dans les limites du parc grâce à une gestion active ;
  • Établi une gestion coopérative avec des partenaires autochtones, par la croissance, la guérison, la compréhension et le partage des connaissances ;
  • Inculqué une compréhension et une appréciation des peuples autochtones dans l'esprit et le cœur des visiteurs ;
  • Contribué à l'amélioration de la connectivité écologique et à la protection d'importantes zones de conservation dans la région, y compris les environnements côtiers adjacents ;
  • Devenu une destination touristique clé tout au long de l'année contribuant à des économies rurales durables ; et
  • Devenu un chef de file dans les opérations durables, le tourisme et le rapprochement des visiteurs avec la nature et la conservation.
Une famille à la plage d'Alma, dans la Baie de Fundy.

Domaines prioritaires clés dans la révision du plan de gestion

Gestion active pour améliorer l’intégrité écologique

Les écosystèmes sont intègres lorsque leurs éléments indigènes sont intacts. Les indicateurs de l’intégrité écologique comme les écosystèmes des forêts, de l’eau douce et des terres humides sont dans un état acceptable à bon, mais certains secteurs demandent une gestion active soutenue pour assurer une amélioration continue; Les mesures relatives aux espèces en péril sont une priorité et l'accent continu mis sur les efforts de conservation, comme le rétablissement de la population du saumon atlantique de l'intérieur de la baie de Fundy en voie de disparition, améliore ces mesures; Selon les données sur l’état des sentiers - l’utilisation des visiteurs et la mauvaise conception des sentiers nuisent à l’intégrité écologique du parc national Fundy.

En prenant appui sur le succès du rétablissement de la population du saumon atlantique de l’intérieur de la baie de Fundy, le parc national Fundy collabore dans toute la région au profit du rétablissement des espèces en péril et d’autres priorités écologiques à l’ordre du jour, comme la restauration des paysages perturbés et l’amélioration de la durabilité du réseau de sentiers et d’autres activités. La surveillance des écosystèmes forestiers sera améliorée en prenant une nouvelle mesure pour les oiseaux forestiers et en mettant l’accent sur les espèces envahissantes. Une chaire de recherche de Parcs Canada a été établie dans la région de l’Atlantique pour cibler la restauration des rivières, ce qui permettra d’accroître les partenariats en conservation pour fournir une recherche sur les écosystèmes à l’échelle régionale.


Relations avec les collectivités autochtones

Pour le parc national Fundy, une priorité consiste à travailler ensemble et à établir de solides relations avec les partenaires autochtones pour déterminer des buts communs et des priorités communes dans la gestion et les activités du parc. Une participation accrue à l’expérience du visiteur, la planification écologique et de la conservation, les connaissances autochtones, la sensibilisation à la culture, la formation et les possibilités d’emploi/de marché sont autant de moyens qui feront progresser nos modes de collaboration au profit d’une intendance conjointe et d’une gestion coopérative.


Durabilité, accessibilité et égalité dans le contexte de l’expérience du visiteur

Le parc national Fundy établira des approches pour la gestion de l’utilisation des visiteurs, afin de maintenir un niveau élevé de satisfaction et d’appréciation du visiteur durant la saison de pointe et continuera d’investir des ressources dans l’élaboration de produits et de services pour l’expérience du visiteur, qui soutiendront la croissance de la fréquentation durant les saisons intermédiaires.

La mise en place d’installations plus accessibles et inclusives pour les visiteurs, les offres accrues en matière de tourisme incitatif, réunions, conférences et événements, l’expansion continue des expériences associées au patrimoine culturel autochtone (travail en collaboration avec les partenaires autochtones) seront des domaines prioritaires du prochain cycle de planification.

Un groupe de travail, composé d’employés de Parcs Canada et d’un défenseur local d’expériences accessibles pour les visiteurs, a été mis sur pied et a élaboré une ébauche d'inventaire de projets qui augmenteraient le nombre d'expériences accessibles aux visiteurs. Durant les cinq à 10 prochaines années, le parc national Fundy mettra en œuvre les projets proposés dans la mesure où le financement le permettra. Le parc continuera à offrir des programmes et des services qui soutiennent la liberté de l’identité et de l’expression de genre.


Information sur les ressources culturelles

Nous connaissons très peu l’état des sites archéologiques au sein du parc. Le travail effectué en 2010 pour évaluer les paysages culturels a été limité. L’amélioration de la compréhension des ressources culturelles dans le parc présente des possibilités de collaboration avec des partenaires autochtones et des intervenants communautaires. Il se pourrait aussi que l’intégration des évaluations des sites archéologiques et des connaissances autochtones aux projets d’infrastructure permettent de mieux comprendre les ressources culturelles du parc.


Durabilité des biens

La gestion des biens durables sera une priorité au cours des 10 prochaines années et mettra l’accent sur des plans d’entretien réalistes, l’évaluation d’options de cession et l’investissement dans l’infrastructure de services publics. Au cours des 10 prochaines années, une priorité consistera à saisir les possibilités de remplacer l’équipement âgé par du matériel écologique à haut rendement énergétique.


Influences des paysages régionaux

Le parc national Fundy est influencé par les pratiques d’utilisation des terres dans la région avoisinante. Compte tenu de la taille relativement petite du parc national Fundy, les écosystèmes et les processus peuvent être très touchés par la manière dont les écosystèmes (comme les forêts) et les processus (comme les infestations d’insectes) sont gérés à l’extérieur des limites du parc.

Chaises rouges la nuit.

Date de modification :