Lieu historique national de la Chapelle-Salem-de-la-British Methodist Episcopal Church

Une église historique
Lieu historique national de la Chapelle-Salem-de-la-British Methodist Episcopal Church
© Wayne Adam, 2011

La Chapelle Salem de la British Methodist Episcopal Church a été désignée un lieu historique national en 2000.

Plaque commémorative : 92, rue Geneva, St. Catharines, OntarioFootnote 1

La chapelle Salem, construite en 1855, fut au XIXe siècle un centre important de l'activité abolitioniste et des droits civiques au Canada. Harriet Tubman, célèbre « conductrice » du chemin de fer clandestin, a vécu de 1851 à 1858 près de ce lieu de culte qui lui est associé. Beaucoup de ceux qui furent secourus devinrent membres de cette congrégation et s’établirent dans la communauté locale. Le plan en auditorium est caractéristique du style des églises liées à l'histoire du chemin de fer clandestin en Ontario.

Description du lieu patrimonial

Le lieu historique national du Canada de la Chapelle-Salem-de-la-British Methodist Episcopal Church est une église à pignon frontal, bâtie sur des fondations élevée. Ce bâtiment paré de stuc, situé au 92 de la rue Gevena à St. Catharines en Ontario, se distingue par ses fenêtres en arc tiers-point régulièrement disposées, sa taille modeste et sa simplicité générale. La reconnaissance officielle se limite a l'église sur son contour au sol au moment de la désignation.

 

Une église historique
Chapelle Salem de la British Methodist Episcopal Church, date inconnue
© Domaine public
Une église historique
Chapelle Salem de la British Methodist Episcopal Church, date inconnue
© Domaine public

Valeur patrimoniale

Plaque commémorative en bronze
Plaque commémorative bilingue en bronze de la Commission des lieux et monuments historiques du Canada pour le Lieu historique national de la Chapelle-Salem-de-la-British Methodist Episcopal Church, située à St. Catharines, Ontario.

La chapelle Salem de la British Methodist Episcopal Church a été désignée lieu historique national du Canada en 2000. Elle est reconnue parce que :

  • elle est typique des églises de réfugiés noirs construites selon un plan en auditorium;
  • en raison de son association avec Harriet Tubman, célèbre pour ses exploits d’accompagnatrice d’esclaves fugitifs, la chapelle Salem a été un important pivot de l’activité abolitionniste au Canada.

Au XIXe siècle, la chapelle Salem de la British Methodist Episcopal Church était un important centre d'activités abolitionnistes et des droits civils au Canada. Cette église a été construite vers 1855 pour remplacer une plus petite église en billes de bois car la communauté de réfugiés grandissante et arrivant à St. Catharines par le chemin de fer clandestin. Parmi elle se trouvait Harriet Tubman, célèbre organisatrice du chemin de fer clandestin, qui a vécu près de Salem de 1851 à 1858 et qui a personnellement dirigé l'évasion de nombreux réfugiés du sud des États-Unis jusqu'à ce qu'ils soient en sécurité au Canada. La valeur patrimoniale de l’église a trait à ses liens exceptionnels avec le mouvement anti-esclavagiste et avec les premières communautés noires du chemin de fer clandestin, attestés par l'église et sa forme en auditorium qui sont typiques des premières églises afro-canadiennes.

Sources : Commission des lieux et monuments historiques du Canada, Procès-verbaux, novembre 1999, juin 2001.

Le Programme national de commémoration historique repose sur la participation des Canadiens afin d’identifier les lieux, les événements et les personnages d’importance historique nationale. Tous les membres du public peuvent proposer un sujet afin qu’il soit étudié par la Commission des lieux et monuments historiques du Canada.

Obtenir plus d'informations sur la façon de participer à ce processus

Date de modification :