Éleveurs et les homesteaders

Parc national des Prairies

L'abondance d'herbage et les pâturages libres ont attiré les grands éleveurs de bétail. L'élevage et le mode de vie cowboy ont survécu à des rigueurs implacables. Néanmoins, la Homestead Act de 1908 a mis fin aux pâturages libres en faveur de l'exploitation agricole. Le bétail était désormais dans des enclos : il avait perdu à jamais une part de liberté. Les vestiges des homesteads depuis longtemps abandonnés aux intempéries témoignent de ces premières tentatives d'adaptation à un environnement exigeant. Les grands éleveurs et les homesteaders qui ont persévéré ont combiné agriculture, élevage et hospitalité de campagne pour créer les collectivités qui entourent le parc aujourd'hui.

Les grands éleveurs

À la fin des années 1800, le bétail a remplacé le bison, ce qui a engendré un autre style de vie dans les Prairies. Le gouvernement a adopté des mesures législatives relatives aux propriétés louées à bail pour promouvoir l’élevage dans l’Ouest. Les prairies ondulantes qui s’étendaient à l’horizon ont été divisées en grandes exploitations d’élevage, comme le N-N, le 76 Ranch et le Turkey Track, avec des milliers d’animaux d’élevage qui broutaient dans les pâturages. Toutefois, plusieurs rudes hivers consécutifs, la mort massive d’animaux d’élevage en 1906-1907 et l’instauration de la Loi sur la propriété familiale en 1908 ont contribué au déclin des grands pâturages. On garde alors les animaux d’élevage à l’intérieur d’espaces clôturés, et l’âge d’or des grands pâturages disparaît à tout jamais.

Les homesteaders

Les pionniers se sont laissé séduire par le rêve de dompter l’Ouest canadien et de défricher la terre comme le gouvernement en avait fait la promotion. Cependant, des sols pauvres, une topographie difficile et un climat chaud et sec ont précipité la catastrophe. Après seulement quelques années, de nombreux homesteaders et grands éleveurs ont quitté la région, mais leur empreinte dans les prairies est toujours présente aujourd’hui. Ceux qui sont restés ont allié l’élevage et la culture des terres à l’hospitalité de l’Ouest et ont établi les localités avoisinantes du parc.

Date de modification :