Personnage historique national de George Dixon (1870-1908)

Homme en pose de boxeur
George Dixon
© Courtoisie du Nova Scotia Sport Hall of Fame

George Dixon (1870-1908) a été désigné personnage historique national en avril 2021.

Largement reconnu comme l'un des meilleurs boxeurs de la fin du XIXe siècle, George Dixon se démarque par son endurance, sa vitesse et ses techniques de défense et il est le premier athlète noir et le premier Canadien à remporter un championnat mondial. Né à Africville, Halifax, il compétitionne principalement à Boston, haut lieu de la boxe, comme poids coq et poids plume. Il est le premier boxeur à remporter des titres mondiaux dans plusieurs catégories de poids et le tout premier à détenir plusieurs règnes avec un titre mondial

Ses techniques de boxe

Considéré comme l'inventeur du combat simulé (shadowboxing), ses techniques d'entraînement novatrices améliorent les performances dans l'arène. Son approche technique a été largement adoptée par les pugilistes de son époque et elle demeure au cœur des programmes d'entraînement des boxeurs modernes. Il confronte les préjugés raciaux tout au long de sa vie et de sa carrière, tirant parti de son statut de champion du monde pour aider les boxeurs noirs et les admirateurs de boxe noirs. À de nombreuses reprises, il verse ses revenus tirés de la boxe à des causes luttant contre la discrimination.

Ses premières années de boxe

Dixon a commencé à s'entraîner après qu'il ait déménagé avec sa famille à Boston, au Massachusetts. Son entourage remarque son talent naturel, notamment son jeu de jambes rapide, sa grande habileté à esquiver les coups et ses mains rapides comme l'éclair qui font de lui un boxeur défensif très efficace. Bien qu'il ne soit pas le boxeur le plus imposant physiquement, il mesure 5 pi 4 po et pèse de 87 à 115 livres pendant sa carrière, il utilise ces aptitudes pour lancer sa carrière.

De Halifax à Angleterre

Lors de son premier combat officiel, qui se tient en 1886 à Halifax, il met Young Johnson K.-O. Au cours des quatre années qui suivent, ses combats se dérouleront exclusivement à Boston. En 1890, Dixon se rend en Angleterre et met Nunc Wallace K.-O. pendant le 18e round, décrochant alors le titre mondial incontesté du poids coq. Avec cette victoire, Dixon devient le premier boxeur noir à gagner un titre mondial, toutes catégories de poids confondues. Participant à des combats surtout aux États-Unis, le boxeur fait face au racisme tout au long de sa carrière, mais il se sert de sa popularité pour contester la discrimination. Entre autres, il demande régulièrement aux organisateurs de ses combats de réserver des sièges pour des supporteurs noirs, une pratique inédite à l'époque.

Titre mondial de poids plume

Surnommé « Little Chocolate » (Petit Chocolat), il renonce à son titre mondial de poids coq après l'avoir défendu une seule fois pour changer de catégorie de poids. Moins d'un an après, il vainc l'Australien Abe Willis à San Francisco et remporte le titre mondial de poids plume. Il devient alors le premier boxeur à détenir des titres mondiaux dans deux catégories de poids différentes. Il obtient trois règnes distincts à titre de champion des poids plume, devenant ainsi le premier boxeur à perdre et à regagner un titre.

Boxe simulée

En dehors du ring, Dixon est connu pour son style d'entraînement innovateur. Son livre publié en 1893, A Lesson on Boxing (Une leçon sur la boxe) décrit bon nombre de ses stratégies, telles que l'utilisation de petits haltères, d'un ballon rapide attaché au plancher pour améliorer le jeu de jambes et d'un sac d'entraînement pour améliorer sa frappe. Cependant, son innovation la plus importante est sans doute la boxe simulée. Cette technique consiste à donner des coups à un adversaire imaginaire et à éviter les coups, imaginaires, de ce dernier. Ces deux exercices aident à développer des muscles et à recréer des conditions de combat lors d'entraînements en solo. Technique couramment utilisée par les générations futures, la boxe simulée est une innovation importante au régime d'entraînement des boxeurs.

Le dernier combat de Dixon se déroule en 1906. Il décède à l'hôpital Bellevue à New York, le 6 janvier 1908. Au moment de son décès, il est encore une figure respectée parmi les boxeurs, et la communauté de boxe locale de New York organise une collecte de fonds en vue de payer ses factures d'hôpital et prend les arrangements nécessaires pour qu'il soit inhumé au cimetière Mount Hope à Boston.

Le Programme national de commémoration historique repose sur la participation des Canadiens afin d’identifier les lieux, les événements et les personnages d’importance historique nationale. Tous les membres du public peuvent proposer un sujet afin qu’il soit étudié par la Commission des lieux et monuments historiques du Canada.

Obtenir plus d'informations sur la façon de participer à ce processus

Date de modification :