Camping dans l’arrière-pays

Parc national Banff

Le parc national Banff est une destination incomparable pour les excursions dans l’arrière-pays. En tant que randonneur, vous avez accès à des trésors naturels que la plupart des visiteurs n’auront jamais l’occasion d’admirer – et vous pouvez les découvrir sans les foules associées aux attractions les plus accessibles du parc.

Cette section du site Web du parc national Banff a été conçue pour vous aider à planifier dans l’arrière-pays du parc une excursion sécuritaire, agréable et sans impact sur la santé du milieu naturel.

Dans le parc national Banff, la plupart des visiteurs de l’arrière-pays sont des randonneurs. Cependant, l’équitation et le cyclisme sont également autorisés sur certains sentiers désignés.


Quand partir en excursion?

La saison de randonnée s’étend de mai à octobre. Jusqu’à la fin juin, bon nombre de cols de montagne et de sentiers de haute altitude restent enneigés et pourraient être impraticables. Le débit des ruisseaux atteint son point culminant en juin et en juillet. Les ponts sont rares sur les sentiers les plus reculés, et il faut traverser des cours d’eau à gué. Les mois de juillet et d’août sont les plus propices à la randonnée dans l’arrière-pays, même s’il n’est pas rare de voir de la neige en altitude. Le temps est généralement plus sec en septembre qu’en juillet et en août, mais les températures sont plus basses, et les risques de chutes de neige, accrus.

Sécurité

C’est à vous qu’il incombe d’assurer votre sécurité. Les loisirs de plein air comportent toujours des dangers. Si vous planifiez une excursion dans l’arrière-pays du parc national Banff, au moins une personne de votre groupe devrait être en mesure de reconnaître les dangers naturels et avoir reçu une formation en secourisme en milieu sauvage. La prudence et l’autosuffisance sont essentielles. Faites preuve de prévoyance pour réduire le plus possible vos risques.

  • Consultez le dernier rapport sur l’état des sentiers,les fermetures et restrictions saisonnières ou rendez-vous à un centre d’accueil de Parcs Canada
  • Préparez-vous à affronter des situations d’urgence. Le temps se gâte vite en montagne, et il peut neiger en toute saison. Prenez soin d’apporter des provisions suffisantes de nourriture et d’eau, des vêtements de rechange et tout le matériel dont vous aurez besoin pour votre excursion. N’oubliez pas les articles essentiels, y compris le papier hygiénique. Consultez la liste de matériel à apporter ci-dessous pour obtenir une liste complète du matériel que nous vous suggérons d’apporter.
  • Avant de partir, étudiez les descriptions et les cartes topographiques de votre excursion et renseignez-vous sur les dangers à prévoir. Ne vous fiez pas entièrement aux applications mobiles ou Web. Vous pouvez acheter des guides de poche et des cartes topographiques aux centres d’accueil de Banff et de Lake Louise ainsi que chez plusieurs détaillants des deux localités.
  • Tenez compte de vos limites physiques. Choisissez un sentier adapté au membre le moins expérimenté de votre groupe.
  • Faites bouillir votre eau, filtrez-la ou purifiez-la à l’aide de produits chimiques avant de la boire. L’eau de surface pourrait être contaminée et impropre à la consommation.
  • Apportez une trousse de premiers soins, du gaz poivré et un dispositif de communication par satellite SpotX, inReach or Zoleo, et sachez vous en servir.
  • Communiquez votre itinéraire à une personne de confiance. Dites-lui quand vous comptez être de retour et quel numéro composer si vous manquez à l’appel. Service de répartition du parc : 403-762-1470.
  • Apportez du matériel et des provisions pour au moins une journée de plus que prévu.
  • Le parc pourrait abriter des tiques porteuses de la maladie de Lyme. Après chaque randonnée, prenez l’habitude de bien inspecter votre corps et d’examiner votre animal de compagnie.
  • Restez aux aguets en tout temps, car vous pourriez rencontrer des animaux sauvages. Évitez de porter des écouteurs-boutons ou des casques d’écoute.

Sentiers enneigés

Certains sentiers peuvent rester enneigés bien après le début de l’été. Le cas échéant, il peut devenir difficile de s’orienter et dangereux de marcher dans de la neige épaisse ou sur de la neige dure et de la glace. Préparez-vous adéquatement. Avant de partir, consultez l’état des sentiers.


Risque d’avalanche saisonnier

Le parc est sujet aux avalanches du début de l’hiver au début de l’été. Ne circulez que sur du terrain adapté à l’expérience, aux capacités et à l’équipement de votre groupe. La formation et l’expérience peuvent vous aider à reconnaître et à éviter les conditions d’avalanche dangereuses. Pour en savoir davantage sur le risque d’avalanche, rendez-vous à un centre d’accueil de Parcs Canada ou consultez le site Sécurité dans les parcs des montagnes.

Matériel à emporter

Voici une liste du matériel suggéré, que vous pouvez adapter selon vos préférences. La météo en montagne est imprévisible; préparez-vous à affronter des conditions hivernales à toute période de l’année. La neige peut persister en haute montagne jusqu’en été et le risque d’avalanche est réel en toutes saisons. Cette liste de matériel fait abstraction des connaissances et du matériel spécialisés indispensables pour les déplacements en zone à haut risque d’avalanche.


Abri

  • tente avec double toit imperméable et tapis de sol
  • matelas de camping
  • sac de couchage
  • trousse de réparation

Vêtements

  • sac à dos
  • bottes de randonnée soutenant bien la cheville avec de bonnes semelles, chaussettes de rechange
  • sandales ou chaussures de sport pour franchir les cours d’eau et porter au campement
  • chaussettes et sous vêtements
  • pantalons ou shorts
  • chemises à manches longues et à manches courtes
  • couche de base isolante et couche externe (caleçon long)
  • imperméable ou coupe vent et guêtres
  • chapeau et gants (en été)
  • écran solaire, lunettes de soleil, chapeau de soleil ou casquette

Il est important d’avoir des vêtements secs pour être à l’aise. Emportez le minimum nécessaire, mais toujours des vêtements secs à porter à votre arrivée au campement.


Cuisine et nourriture

  • système de traitement d’eau ou filter (Boire de l'eau en plein air au Canada)
  • bouteille d’eau ou gourde Camelback (1 litre minimum)
  • nourriture, et réserve pour une journée de plus
  • réchaud et combustible, avec allumettes à l’épreuve de l’eau ou briquet
  • ustensiles de cuisine et couverts
  • récipient à eau
  • sacs poubelle pour ramener tous vos déchets
  • sac à provisions robuste (ou sac à dos) pouvant être suspendu
  • contenant à l’épreuve des ours approuvés par l’Interagency Grizzly Bear Committee (obligatoire du 1er avril au 15 novembre dans les secteurs où le camping sauvage est permis)

Pour votre sécurité et celle des animaux sauvages, vous devez suspendre vos provisions sur les câbles ou dans les casiers à provisions qui se trouvent à votre campement. Veillez à les placer dans un sac robuste qui résistera au vent et aux intempéries. Pour votre sécurité, et pour protéger la nature, gérez vos provisions, les odeurs de nourriture et vos déchets.


Les indispensables

  • permis d’accès à l’arrière pays et reservation
  • gaz poivré
  • lunettes de soleil et écran solaire
  • lampe frontale ou lampe de poche
  • canif ou outil polyvalent
  • corde et mousqueton (environ 8 m)
  • plan d’excursion (remis à une personne de confiance)
  • insectifuge
  • carte topographique et itinéraire d’excursion: Vous pouvez acheter des guides de poche et des cartes topographiques aux centres d’accueil de Banff et de Lake Louise ainsi que chez plusieurs détaillants des deux localités.
  • GPS ou boussole
  • trousse de premiers soins et de traitement des ampoules
  • sifflet
  • piles de rechange pour vos appareils
  • trousse d’urgence compacte (allumettes à l’épreuve de l’eau ou briquet, lampe de poche ou lampe frontale et piles de rechange, dispositif de signalisation [sifflet ou miroir] couverture d’urgence, crayon et papier)
  • articles de toilette de base et papier hygiénique
 

Il est recommandé d’avoir sur soi du gaz poivré et de savoir s'en servir.


Articles utiles

  • balise de localisation personnelle
  • appareil photo avec des piles chargées et une carte mémoire vierge
  • carnet et crayon
  • jeu de cartes
  • permis de pêche
  • jumelles
  • savon biodégradable
  • serviette de camping
  • montre ou réveil
  • bougie
  • truelle
  • altimètre
  • guide(s) de poche
  • bâtons de marche
  • téléphone satellite
  • tenue de rechange et sandales pour le retour en voiture
Étiquette et règlements de l’arrière-pays

Restez sur les sentiers

Les raccourcis entre les lacets endommagent le sol et la végétation. De plus, ils rendent le terrain vulnérable à d’autres dommages par l’érosion. Restez en tout temps sur les sentiers désignés.


Campings

Vous devez passer la nuit dans les campings désignés qui sont indiqués sur votre permis d’accès à l’arrière-pays et vous servir des tabliers de tente fournis pour réduire le plus possible votre impact sur la végétation. La durée maximale du séjour dans un camping est de trois nuits consécutives. Les groupes inscrits sur une même réservation ne peuvent pas compter plus de dix personnes et de cinq tentes. Un maximum de quatre personnes et d’une tente sont autorisés par tablier de tente ou par emplacement. Les campeurs doivent détenir une preuve de leur permis (imprimé ou capture d’écran) et la présenter au personnel de Parcs Canada sur demande. Les réservations sont exigées.


Camping sauvage

Le camping sauvage n’est autorisé que dans les secteurs désignés. Vous devez camper à au moins 5 km du point de départ du sentier ou de tout camping désigné. Montez votre tente à au moins 50 m du sentier et à au moins 70 m de la source d’eau la plus proche. Faites la cuisine et rangez vos provisions loin de votre tente. Les contenants à provisions à l’épreuve des ours sont obligatoires du 1er avril au 15 novembre. .N’oubliez pas d’apporter un réchaud et du carburant, car les feux de camp ne sont pas autorisés dans certains campings et aires de camping sauvage.

Il vous faut un permis d’accès à l’arrière-pays pour pratiquer le camping sauvage. Pour l’obtenir, vous devez vous présenter en personne à un centre d’accueil de Parcs Canada à Banff ou à Lake Louise ou appeler au 403-762-1556 à Banff ou au 403-522-1264 à Lake Louise.


Varappe, alpinisme et escalade glaciaire

Les alpinistes doivent détenir un permis d’accès à l’arrière-pays pour bivouaquer, et ils ne peuvent s’installer que sur du terrain sans végétation. Vous pouvez obtenir votre permis en vous rendant à un centre d’accueil de Parcs Canada à Banff ou à Lake Louise ou encore en composant le 403-762-1556 à Banff ou le 403-522-1264 à Lake Louise.

Le Club alpin du Canada (403-678-3200; en anglais seulement) exploite aussi dans le parc plusieurs refuges de montagne qui sont idéalement situés pour les excursions d’escalade.


Cuisine et feux de camp

Tous les voyageurs de l’arrière-pays devraient apporter un réchaud. Vous devrez faire la cuisine et manger dans l’aire désignée pour la préparation des repas. Les feux de camp sont permis uniquement dans les foyers en métal collectifs qui sont fournis. Les foyers de fortune en roche sont interdits. Ils ne sont pas autorisés dans tous les campings. Si vous allumez un feu de camp, ne l’alimentez qu’avec du bois mort trouvé par terre et contenez-le. Ne le laissez jamais sans surveillance et assurez-vous qu’il est complètement éteint avant de quitter les lieux. Pour ce faire, arrosez-le, remuez les braises et arrosez-le de nouveau.


Rangement de la nourriture

Pour éviter d’attirer des ours et d’autres espèces sauvages, vous devez ranger votre nourriture, vos déchets, vos articles de toilette et votre batterie de cuisine dans des casiers à provisions ou les suspendre à l’aide des perches fournies dans les campings désignés. Dans les secteurs où le camping sauvage est permis, les provisions doivent obligatoirement être rangées dans des contenants à l’épreuve des ours approuvés par l’Interagency Grizzly Bear Committee. Les contenants doivent être suspendus dans la mesure du possible. Cette règle est en vigueur du 1er avril au 15 novembre. Utilisez une corde pour suspendre votre nourriture en aval de votre campement, dans la direction du vent, comme le montre l’illustration ci-dessous. Rapportez tous vos déchets, vos provisions, votre équipment et vos effets personnels à la fin de votre séjour.

 


Pêche

Pour pêcher dans le parc national Banff, les personnes âgées d’au moins 16 ans doivent détenir un permis de pêche de parc national. Les enfants de moins de 16 ans n’en ont pas besoin, mais ils doivent être accompagnés par une personne qui en détient un, et leurs prises sont ajoutées à celles du titulaire du permis. Vous pouvez acheter votre permis à un centre d’accueil de Parcs Canada ou chez la plupart des détaillants locaux qui vendent des articles de pêche. Les permis de pêche provinciaux ne sont pas valides dans le parc national. Consultez le Sommaire du règlement sur la pêche pour en savoir davantage.


Toilette

Faites votre toilette bien à l’écart de toute source d’eau et utilisez le moins de savon possible (même les savons biodégradables sont des polluants). Lorsque vous faites votre vaisselle, filtrez les restes de nourriture et déposez-les dans votre sac de déchets à rapporter. Dispersez l’eau par terre.


Rapportez tous vos déchets

Vous devez rapporter tous vos déchets. Il est illégal de laisser traîner des ordures, car elles peuvent être dangereuses pour la faune. Abstenez-vous de jeter vos déchets dans les toilettes sèches ou dans les casiers à provisions.


Éliminez adéquatement vos excréments

Utilisez les toilettes sèches fournies. S’il n’y en a pas dans le secteur où vous vous trouvez, choisissez un coin à l’écart des sentiers et des campings, à au moins 70 m de toute source d’eau. Creusez un trou de 12 à 16 cm de profondeur, de manière à accéder à la couche de sol de couleur foncée. Évitez de tasser la terre lorsque vous comblez le trou. Rapportez le papier hygiénique et les produits d’hygiène souillés.


Ne prenez que des photos

LLaissez les roches, les fossiles, les cornes, les bois de cervidés, les fleurs sauvages, les nids et tout autre objet naturel ou historique là où vous les avez trouvés, afin que ceux qui vous suivront puissent en profiter. Il est interdit d’enlever, de défigurer, d’endommager ou de détruire des ressources naturelles ou culturelles qui se trouvent dans les parcs nationaux du Canada. Consultez le site sanstrace.ca pour obtenir de l’information sur les déplacements à faible impact dans l’arrière-pays.


Les armes à feu sont interdites

Les armes à feu, y compris les armes à plombs, les artifices d’effarouchement des ours, les arcs, les frondes et toute autre arme semblable, sont interdites dans les parcs nationaux. Parcs Canada vous recommande de vous familiariser avec le mode d’emploi du gaz poivré et d’en transporter une bombonne pour vous protéger de la faune.


Partagez le sentier

Les sentiers de l’arrière-pays sont accessibles aux randonneurs, aux coureurs, aux cyclistes et aux cavaliers. Respectez les autres usagers et cédez le passage afin d’assurer la sécurité de tous.

La faune et les humains
grizzly bear on trail in summer

Le parc national Banff sert d’habitat à diverses espèces sauvages, dont le wapiti, le loup, le couguar, le grizzli et l’ours noir. Pour pouvoir élever leur progéniture et soutenir une population saine, les animaux ont besoin d’un habitat de qualité de la plus grande superficie possible, et ils doivent pouvoir y accéder en ayant un minimum de contacts avec des humains. Vous pourriez rencontrer des animaux sauvages dans tous les secteurs du parc, y compris sur des sentiers asphaltés et des routes.

Conseils

  • Apprenez à vous servir du gaz poivré avant de partir en randonnée, transportez-en une bombonne en tout temps, et gardez-la à portée de main. Vous pouvez vous procurer du gaz poivré aux centres d’accueil de Parcs Canada ainsi que chez plusieurs détaillants de Banff et de Lake Louise.
  • Faites du bruit. En vous déplaçant silencieusement, vous courez le risque de surprendre des animaux sauvages. Restez alerte dans les secteurs broussailleux, près des cours d’eau et à l’approche de virages sans visibilité. Déplacez-vous en groupe serré et restez conscient de votre entourage en tout temps.
  • Donnez de l’espace à la faune. En vous approchant d’un animal sauvage, vous compromettez votre sécurité. Vous risquez aussi de lui faire perdre sa crainte naturelle des humains.
  • Si vous voyez ou rencontrez un ours, un couguar, un loup ou un coyote, signalez-le au Service de répartition du parc en appelant au 403-762-1470 dès que vous pouvez le faire sans danger.
  • Tenez votre chien en laisse et conservez-en la maîtrise physique en tout temps. Les chiens ne sont pas autorisés dans les abris de l’arrière-pays et sur certains sentiers.
  • Laissez votre drone à la maison. Les drones dérangent la faune et les visiteurs du parc.

Pour plus de renseignements

Autobus Roam et navettes

Le symbole de l’autobus signifie que le point de départ des itinéraires suggérés est accessible par les autobus Roam ou par navette privée. Le stationnement est limité au point de départ des sentiers, et les places se remplissent vite. Pour profiter au maximum de votre expérience, prenez un autobus ou une navette.


Où aller?

Dans les secteurs les plus accessibles et les plus fréquentés de l’arrière-pays, vous trouverez des sentiers de randonnée entretenus et des campings désignés qui sont pourvus de toilettes sèches, de tabliers de tente, de câbles ou de casiers à provisions, de tables de pique-nique et de foyers en métal où les feux de camp sont autorisés. Les secteurs reculés du parc vous offrent la possibilité de faire l’expérience d’une véritable solitude, mais les sentiers ne sont pas toujours entretenus de façon régulière. Les randonneurs doivent donc être autosuffisants, maîtriser les techniques d’orientation et être bien préparés pour la traversée à gué de cours d’eau. Pour tous vos déplacements dans l’arrière-pays, il est essentiel de faire une planification soigneuse et de vous préparer adéquatement.

Pour obtenir une carte indiquant où se trouvent les sentiers de l’arrière-pays ainsi que les campings du parc Banff, consultez le dépliant Sentiers de l’arrière-pays du parc national Banff pour vous aider à planifier l’excursion qui convient le mieux à votre groupe.


Excursions de deux jours

Bord du lac Minnewanka

7,8 km, 9 km ou 11,1 km aller seulement

Campings : Camping du Carrefour-Aylmer (Lm8), camping du Canyon-Aylmer (Lm9) ou camping du Mont-Inglismaldie (Lm11)

Ligne 6 du service Roam (service estival) à partir de Banff

Cette randonnée de début ou de fin de saison jouit d’une grande popularité auprès des randonneurs et des cyclistes. Le sentier débute à l’aire de fréquentation diurne du Lac-Minnewanka et longe la rive du lac. Le retour se fait par le même chemin. Restez une nuit de plus et explorez le col Aylmer ou le point de vue Aylmer. Les pagayeurs doivent savoir que les parcours menant à ces campings sont exposés à des vents forts qui peuvent se lever soudainement et rendre les déplacements difficiles ou dangereux.

Du 10 juillet au 15 septembre – Des restrictions d’accès sont en vigueur pour réduire les perturbations causées aux grizzlis. Les chiens et les vélos sont interdits. Vous devez transporter du gaz poivré et vous déplacer en groupe d’au moins quatre personnes.

 

Lac Glacier

8,9 km aller seulement

Camping : Camping du Lac-Glacier (Gl9)

Très fréquenté en début de saison, ce sentier débute au nord de Saskatchewan Crossing, en bordure de la promenade des Glaciers (route 93 Nord). Il débouche sur un camping niché près de l’un des plus grands lacs de l’arrière-pays du parc national Banff.


Excursions de trois jours

Lac Egypt

12,4 km aller seulement

Camping : Camping du Lac-Egypt (E13)

Navette Sunshine (service estival) à partir de Banff

Du stationnement de la station de ski Sunshine Village, franchissez le col Healy pour gagner le camping du Lac-Egypt. Si possible, passez-y deux nuits pour explorer les multiples lacs et autres merveilles du secteur.

 

Boucle Skoki

36,8 km aller-retour

Campings : Nuit 1 – camping du Lac-Baker (Sk11); nuit 2 – camping des Prés-Merlin (Sk18)

Ligne 8X du service Roam jusqu’à Lake Louise à partir de Banff. Le point de départ se trouve à 3,5 km (40 minutes de marche) de Lake Louise.

Cette excursion débute au point de départ du sentier du Ruisseau-Fish (près de la station de ski Lake Louise). Vous devrez d’abord faire une ascension de 4 km sur le chemin d’accès Temple (véhicules interdits), puis franchir le col Boulder et longer le lac Ptarmigan pour finalement descendre au lac Baker. Le lendemain, contournez le mont Fossil et poursuivez votre route au-delà du lieu historique national de l’Auberge-de-Ski-Skoki pour accéder aux prés Merlin. Après avoir gravi le col Deception, rejoignez le sentier au lac Ptarmigan.


Excursions de quatre jours ou plus

Sunshine Village – mont Assiniboine – ruisseau Bryant

De 53 à 56 km

Campings : Nuit 1 – camping du Lac-Howard Douglas (Su8); nuit 2 – camping du Lac-Magog, dans le parc provincial du Mont-Assiniboine*; nuit 3 – camping du Lac-Marvel (Br13) ou camping du Camp-McBride’s (Br14)

Navette Sunshine (service estival) jusqu’au point de départ du sentier du Col-Healy – Il n’y a ni autobus ni navette au point de départ du sentier du Ruisseau-Bryant.

Cette excursion emblématique suit en partie le sentier de la Ligne-de-Partage-des-Eaux. Elle débute à la station de ski Sunshine Village, à laquelle vous pouvez accéder par téléphérique (service payant). Restez sur le sentier, car vous devrez traverser une zone alpine écosensible pour gagner le camping du Lac-Howard Douglas. Le deuxième jour, vous traverserez le col Citadel pour rejoindre le parc provincial du Mont-Assiniboine – une longue journée de marche. Le troisième jour, regagnez le parc national Banff par le col Assiniboine ou le col Wonder et passez la nuit au camping du Lac-Marvel ou au camping du Camp-McBride’s. Pour terminer votre excursion, vous passerez par le ruisseau Bryant pour arriver au stationnement du sentier du Mont-Shark, dans le parc provincial de la Vallée-de-la-Spray.

Du 1er août au 30 septembre, le col Allenby et le col Assiniboine sont frappés de restrictions et de fermetures qui visent à limiter les perturbations causées aux grizzlis.

Au cours de cette randonnée, vous traverserez le territoire de trois administrations distinctes, dont BC Parks et Alberta Parks, qui gèrent des parcs provinciaux. N’oubliez pas d’obtenir les laissez-passer et les permis d’accès à l’arrière-pays appropriés pour chaque parc.

*Les réservations pour le camping du Lac-Magog ne peuvent être faites que par le service de réservation Discover Camping de BC Parks : 1-800-689-9025 ou discovercamping.ca (en anglais seulement).

 

Sunshine Village – lac Egypt – lac Vista

41,5 km

Campings : Nuit 1 – camping du Lac-Egypt (E13); nuit 2 – camping du Carrefour-Ball (Re21); nuit 3 – camping des Lacs-Twin (Tw7)

Navette Sunshine (service estival) jusqu’au point de départ du sentier du Col-Healy – Il n’y a ni autobus ni navette au point de départ du sentier du Lac-Vista.

La station de ski Sunshine Village (accessible par téléphérique) est reliée au point de vue du lac Vista, le long de la route 93 Sud, par une série de magnifiques sentiers de haute altitude. En route, explorez les lacs alpins du col Simpson et du col Healy ainsi que le secteur du lac Egypt. Rendez-vous jusqu’au camping du Carrefour-Ball, le long d’un tronçon spectaculaire du sentier de la Ligne-de-Partage-des-Eaux qui vous permet d’explorer le col Whistling. Ce secteur vous offre des vues splendides sur le chaînon Ball. En tendant l’oreille, vous entendrez peut-être le sifflement de la marmotte des Rocheuses! Traversez ensuite le col Gibbon pour arriver au camping des Lacs-Twin. De là, le sentier décrit un parcours sinueux en bordure d’une série de lacs panoramiques avant de rejoindre la route.

 

Sentier Sawback

74 km

Campings : Nuit 1 – camping du Carrefour-Mystic (Fm19); nuit 2 – camping du Camp-Larry’s (Jo9); nuit 3 – camping du Ruisseau-Johnston (Jo18) ou camping du Lac-Luellen (Jo19); nuit 4 – camping du Carrefour-Badger (Jo29); nuit 5 – camping du Ruisseau-Wildflower (Ba15); nuit 6 – camping du Lac-Baker (Sk11)

Navette Norquay (service estival) jusqu’au point de départ du sentier de l’Amphithéâtre-Cascade – Service d’autobus Roam dans le village de Lake Louise. Le point de départ du sentier du Ruisseau-Fish se trouve à 3,5 km (40 minutes de marche) de Lake Louise.

Cette excursion vous fait découvrir trois superbes cols de montagne. Le sentier relie Banff à Lake Louise et traverse une bonne partie du parc national Banff. Vous pouvez commencer votre randonnée à la station de ski Norquay ou au point de départ du sentier du Ruisseau-Fish (près de la station de ski Lake Louise). Plusieurs variations sont possibles. Un itinéraire de sept jours vous est suggéré ci-dessus. Ce sentier traverse des secteurs fréquentés par des pourvoyeurs d’excursions équestres guidées.

Où rester?

Camping de l’arrière-pays

Pour obtenir une carte indiquant où se trouvent les sentiers de l’arrière-pays ainsi que les campings du parc Banff, consultez le dépliant Sentiers de l’arrière-pays du parc national Banff pour vous aider à planifier l’excursion qui convient le mieux à votre groupe.


Abri de l’arrière-pays de Parcs Canada

Remarque : Les réservations d’abris dans l’arrière-pays sont annulées.

Vous pouvez réserver en ligne (reservation.pc.gc.ca) les abris rustiques aménagés au lac Egypt et au ruisseau Bryant ou par téléphone au 1-877-RESERVE (1-877-737-3783). Pour les réserver, vous pouvez procéder de la même manière que pour les emplacements de camping; des frais supplémentaires seront exigés. Les chiens ne sont pas autorisés dans les abris de l’arrière-pays.


Camping sauvage

Le camping sauvage n’est autorisé que dans les secteurs désignés de l’arrière-pays, et il faut obtenir un permis. Pour vous procurer le vôtre, vous devez vous présenter en personne à un centre d’accueil de Parcs Canada à Banff ou à Lake Louise ou appeler au 403-762-1556 à Banff ou au 403-522-1264 à Lake Louise.

Dans les secteurs reculés du parc, le nombre de sentiers entretenus est limité, et il faut être autosuffisant. Pour tout déplacement dans l’arrière-pays, il est absolument essentiel de faire une planification soigneuse et de bien vous préparer. Vous devez établir votre campement à au moins 5 km de votre point de départ ou de tout camping désigné. Montez votre tente à un minimum de 50 m du sentier et de 70 m de la source d’eau la plus proche. Faites la cuisine et rangez vos provisions bien à l’écart de votre tente. N’oubliez pas d’apporter un réchaud et du carburant, car les feux de camp ne sont pas autorisés dans les aires de camping sauvage.


Refuge du Club alpin du Canada

Les refuges entretenus par le Club alpin du Canada (en anglais seulement) et Shadow Lake Lodge (en anglais seulement) sont ouverts aux membres et aux non-membres. Les réservations sont obligatoires.


Hébergement commerciaux

L’arrière-pays du parc compte quatre auberges commerciales (en anglais seulement).


Au-delà des limites du parc

Voyez-vous au-delà des limites du parc? Apprenez-en davantage au sujet des grandes randonnées pédestres dans les secteurs qui sont reliés au parc national Banff.


Les réservations sont exigées.

Quiconque prévoit une excursion avec coucher dans l’arrière-pays du parc doit obligatoirement se procurer un permis d’accès à l’arrière-pays. Les campeurs doivent détenir une preuve de leur permis (imprimé ou capture d’écran) et la présenter au personnel de Parcs Canada sur demande. Les réservations sont exigées.

 Heure normale des Rocheuses

  • en ligne, 24 h sur 24, 7 jours sur 7, en visitant le site : reservation.pc.gc.ca
  • par téléphone, au 1-877-RÉSERVE (1-877-737-3783)
  • Le camping sauvage est restreint et vous devez obtenir un permis qu’en vous rendant en personne à un centre d’accueil de Parcs Canada à Banff ou à Lake Louise ou en composant le 403-762-1556 à Banff ou le 403-522-1264 à Lake Louise.

    Des droits non remboursables sont exigés pour chaque réservation.

    Vous devrez aussi obtenir un laissez-passer de parc national pour entrer dans le parc national Banff.

    Date de modification :