Sports nautiques

Parc national Banff

La navigation de plaisance

Les bateaux à moteur (électrique ou à essence) ne sont autorisés que sur le lac Minnewanka. Apprenez-en plus sur la navigation de plaisance.

Canotage

Obtenez de l'information sur les plans d'eau propices à des excursions en canot, en kayak ou avec d'autres types d'embarcations à pagaie.

Plongeon

Renseignez-vous sur la plongée autonome dans le lac Minnewanka et le lac Two Jack.

Natation

Les lacs glaciaires du parc font des sujets de photos spectaculaires, mais la plupart sont beaucoup trop froids pour la baignade.

Règles et règlements

Ce que vous devez savoir avant d'entrer dans tout plan d'eau du parc. Suivez ces règles pour prévenir la propagation des espèces aquatiques envahissantes!

Règles et règlements
  • Les motomarines (tels que Sea Doo et Jet Ski) et l’équipement de ski nautique sont interdits dans les parcs.
  • Les plaisanciers doivent obtenir un permis d’inspection de Parcs Canada pour leurs embarcations à moteur avant de les mettre à l’eau dans le lac Minnewanka.
  • Il faut obtenir un permis d’autocertification ou un permis d’inspection de Parcs Canada pour utiliser des embarcations sans moteur et du matériel de loisirs nautiques (p. ex. canots, kayaks, planches à pagaie, matériel de pêche).
  • Les embarcations et le matériel de loisirs nautiques arrivant de l’extérieur de l’Alberta, de la Colombie-Britannique, du Yukon ou des Territoires du Nord-Ouest doivent sécher pendant au moins 30 jours. Pour les embarcations et le matériel de loisirs nautiques arrivant de l’Alberta, de la Colombie-Britannique, du Yukon ou des Territoires du Nord-Ouest, le temps de séchage est de 48 heures.
  • Il faut nettoyer, vider et faire sécher les embarcations et le matériel de loisirs nautiques avant de les mettre à l’eau dans les parcs nationaux Banff, Yoho et Kootenay afin de prévenir l’introduction d’espèces aquatiques envahissantes.
Autres renseignements sur les règles et règlements concernant les espèces aquatiques envahissantes
La sécurité
  • L'eau des lacs du parc national Banff est rarement au-dessus de 10°C (50° F). Tomber dans une eau aussi froide peut provoquer l'hypothermie. Informez-vous sur l'hypothermie avant de partir.
  • Informez quelqu'un du trajet que vous compter suivre et de la date de votre retour.
Équipement nécessaire

La température peut être chaude au moment de votre départ, mais elle change rapidement en montagne. Emportez des vêtements imperméables pour rester au sec et au chaud, et pour vous protéger du vent. Emportez aussi des vêtements de rechange, au cas où vous tomberiez à l'eau.


Toutes sports nautiques les activités :


Espèces envahissantes préoccupantes

Les espèces aquatiques envahissantes sont des plantes, des animaux ou des maladies non indigènes. Un grand nombre d’entre elles sont nuisibles aux écosystèmes d’eau douce. Les espèces aquatiques envahissantes se reproduisent rapidement, elles ont rarement des prédateurs naturels, et elles finissent souvent par supplanter les espèces d’eau douce indigènes. Parcs Canada s’est donné comme priorité de prévenir l’introduction d’espèces aquatiques envahissantes dans les parcs. Une fois qu’elles sont établies, il est presque impossible de s’en débarrasser.


Tournis des truites

Le tournis des truites est causé par un parasite qui entraîne une déformation squelettique du corps ou de la tête chez les poissons infectés, généralement les jeunes poissons. Il arrive que la queue prenne une couleur foncée ou devienne noire. La maladie peut se propager à d’autres plans d’eau par les spores présentes dans la boue. Le tournis des truites n’est pas dangereux pour les humains et les autres mammifères, mais il peut avoir de graves répercussions sur certaines populations de poissons.

Moules envahissantes

La moule quagga et la moule zébrée sont de petits coquillages bivalves en forme d’éventail dont la couleur va du brun foncé au blanc. Il suffit de quelques individus pour produire des millions d’œufs. Ces moules filtrent très efficacement les nutriments de l’eau et privent ainsi les espèces indigènes de nourriture. Lorsqu’elles forment des colonies denses, elles peuvent bloquer des conduites d’eau et rendre les rives inutilisables en raison de leur coquilles coupantes et de l’odeur qu’elles dégagent.

Algue didymo

L’algue didymo vit en eau douce. Elle ressemble à du papier hygiénique mouillé et présente la même texture que la ouate humide. Cette algue se fixe aux roches dans les ruisseaux et peut former de grands tapis beiges ou bruns qui recouvrent complètement le fond de l’eau et congestionnent ainsi l’habitat de divers poissons et plantes.

L’algue didymo se propage généralement par les cuissardes à semelles en feutre (interdites dans les parcs nationaux des montagnes) et par d’autre matériel de loisirs nautiques.

Myriophylle en épi

Le myriophylle en épi est une plante vivace qui vit sous l’eau. Elle a été introduite d’Eurasie et d’Afrique du Nord. Même si elle n’est pas présente en Alberta à l’heure actuelle, il suffit d’une tige, d’une graine ou d’une feuille pour que de nouvelles colonies voient le jour. Le myriophylle en épi forme des couches épaisses qui privent les plantes indigènes de lumière et réduisent les niveaux d’oxygène en se décomposant.

Si vous voyez des espèces aquatiques envahissantes dans le parc national Banff, veuillez les signaler à l’adresse : llykaisprevention-eaeprevention@pc.gc.ca.

Pour en signaler à l’extérieur des parcs nationaux, composez le : 1-855-336-2628 (BOAT) en Alberta ou le 1-888-933-3722 en Colombie-Britannique.

Date de modification :