La motoneige est une activité populaire qui permet à ses adeptes d’explorer et de rester actifs en hiver. Comme toutes les activités récréatives, elle comporte des risques qui exigent que les motoneigistes agissent de manière responsable en étant bien préparés et en faisant les bons choix. La motoneige dans la réserve de parc national Thaidene Nene nécessite une bonne planification, une connaissance des conditions de la glace et de la prudence. Les renseignements suivants combinent le savoir local et des conseils d’AdventureSmart.

Il vous incombe d’assurer votre sécurité. Les motoneigistes dans la réserve de parc national Thaidene Nene doivent connaître les risques. Le terrain peut être difficile, la glace, mince et la neige, profonde. Les conditions météorologiques peuvent changer soudainement et sans avertissement. Il peut arriver bien des choses et c’est pourquoi vous devez être entièrement autonome.

Planification de voyage. Planifiez votre trajet. Connaissez le terrain et les conditions et vérifiez les prévisions météorologiques avant de partir. Inscrivez-vous toujours auprès du personnel de la réserve de parc national Thaidene Nene. Faites part de vos plans à une personne à contacter en cas d’urgence qui communiquera avec nous si votre groupe est en retard.

Formation. Acquérez les connaissances et les compétences nécessaires avant de partir. Connaissez et respectez vos limites.

Emportez les articles essentiels. Ayez toujours avec vous ces articles essentiels et sachez comment les utiliser. Ajoutez d’autre matériel propre à l’activité choisie, à la saison ou à l’endroit.

Soyez préparé. Soyez formé et équipé comme il se doit afin de survivre plusieurs nuits dehors ou d’aider d’autres personnes dans le besoin.

Les dangers

Vous devriez de plus être conscient des questions de sécurité suivantes associées à la motoneige :

Eau libre et glace fragile. La région Thaidene Nene abrite plusieurs secteurs où l’on retrouve souvent de l’eau libre et/ou de la glace mince. Il est extrêmement important de connaître les lieux pour choisir un trajet sûr, mais il faut toujours être prudent, car il peut y avoir une nouvelle zone d’eau libre. Les zones d’eau libre connues de la région sont notamment les suivantes : pointe Utsingi, au sud-ouest de l’île Etthen, le resserrement au milieu du lac Stark, le lac Tochatwi et le passage entre la pointe Fairchild et la pointe Maufelly à Reliance.

  • Certaines zones de glace ont tendance à s’amincir plus tôt que le reste de la glace à cause de forts courants.
  • Si une zone est plus foncée que ce qui l’entoure, c’est qu’elle est typiquement formée de glace mince. Faites un grand détour pour l’éviter.
  • Lorsque la neige est trempée d’eau, cela signifie qu’il y a peut-être de l’eau libre dessous. Ne vous approchez pas de ces zones.
  • La glace près des embouchures des rivières est généralement mince.
  • La glace aux endroits étroits est souvent mince. Il y a souvent de forts courants dans les baies et passages au printemps et il est donc fréquent d’y trouver de la glace mince et de l’eau libre.
  • Évitez de voyager dans des baies et des passages avec un chenal étroit.

Crêtes de pression. Il peut être dangereux de passer sur une crête de pression à haute vitesse. Il peut aussi y avoir de l’eau libre entre les côtés d’une crête. Faites une reconnaissance de votre parcours avant de passer sur une crête de pression.

Froid extrême. Le froid stresse non seulement le corps, mais aussi l’équipement. L’équipement est plus susceptible de se briser quand il fait froid et il est difficile de démarrer un moteur à quatre temps quand il fait -40. Soyez conscient de vos limites et de celles de votre équipement.

Consommation d’alcool. De nombreux accidents de motoneige sont dus à la consommation d’alcool. La consommation d’alcool est également une des causes principales des décès liés à la motoneige. L’alcool et les drogues nuisent à votre corps en affectant votre vision, votre équilibre et votre coordination, et votre temps de réaction.

Vitesse et conduite imprudente. La vitesse est un autre facteur majeur dans de nombreux accidents de motoneige. Allez toujours suffisamment lentement pour rester en contrôle et assurer votre sécurité. La vitesse excessive combinée à la consommation d’alcool ou de drogue est particulièrement dangereuse.

Conduite de nuit. Conduire la nuit exige des précautions supplémentaires. Il est important de rouler plus lentement et d’être prudent, car les phares éclairent généralement le chemin sur environ 60 mètres devant vous. Si vous dépassez 60 km/h, vous allez probablement dépasser la zone éclairée par les phares avant de pouvoir réagir et vous arrêter de manière sécuritaire.

Jeunes motoneigistes. Les jeunes sont importants pour l’avenir de la motoneige et il est donc important de prendre des précautions supplémentaires et s’assurer que leurs sorties sont sécuritaires et aussi agréables afin qu’ils développent un goût pour la motoneige à mesure qu’ils vieillissent. AdventureSmart offre un cours sur la sécurité en motoneige, « Survie à l’extérieur—motoneige », aux personnes qui désirent apprendre comment faire de la motoneige en toute sécurité.

Secteurs fermés. Il est important de respecter les fermetures, car les zones fermées présentent souvent des conditions dangereuses pour les motoneigistes. Elles peuvent aussi être fermées pour des raisons culturelles, pour l’hivernage de la faune ou pour les loisirs non motorisés.

Équipement

Articles essentiels

  • Lampe de poche
  • Trousse pour allumer un feu
  • Sifflet ou miroir
  • Supplément de nourriture et d’eau
  • Vêtements supplémentaires
  • Aides à la navigation/communication
  • Trousse de premiers soins
  • Abri d’urgence
  • Couteau de poche et hache
  • Écran solaire

Équipement propre à la motoneige

  • Casque intégral et lunettes de protection
  • Combinaison de flottaison
  • Sous-vêtements isolants avec une couche thermique supplémentaire
  • Gants/mitaines, bottes, chaussettes et chapeau chauds et articles de rechange
  • Corde de 50 pieds assez solide pour remorquer une motoneige
  • Essence, courroie et bougies de rechange, et outils
  • Tente avec poêle à bois
  • Pics à glace (sur soi) pour s’aider à sortir de l’eau si on tombe à travers la glace
  • Génératrice ou batterie d’appoint pour démarrer un moteur à quatre temps par temps froid

Pour plus d’information, consultez le site d’Adventure Smart

Date de modification :