Visites guidées et programmes

Parc national des Lacs-Waterton

Programmation virtuelle

Joignez-vous à nous pour des programmes d’éducation virtuelle stimulants, en direct du parc national Lacs-Waterton et des autres parcs nationaux des...

Semaine des sciences et de l’histoire

Renseignez-vous au sujet des webinaires de la Semaine des sciences et de l’histoire Waterton-Glacier

Explorez. Apprenez. Tissez des liens. Joignez-vous à nos interprètes pour une variété de programmes dans le parc, ou apprenez et explorez depuis chez vous grâce à nos expériences virtuelles spéciales, et avec Parka, notre mascotte!


Activities at home

Une avalanche à la maison

Lorsque vous explorez les Lacs-Waterton en hiver, il se peut que vous vous trouviez en terrain avalancheux. Une avalanche peut se produire chaque fois qu’il y a de la neige et une pente.

Qu’est-ce qu’une avalanche?

Une avalanche se produit lorsqu'une grande quantité de neige et de glace se déplace soudainement vers le bas d'une montagne. Les avalanches ne se produisent pas tous les jours en montagne, mais certaines conditions météorologiques peuvent en augmenter le risque.

Toutes les neiges ne sont pas pareilles

Parfois, la neige est dense, collante et humide. Parfois, elle est de faible cohésion, floconneuse et sèche. La neige peut avoir un aspect et une texture différents selon la température et la quantité d'humidité présente dans l'air au moment où elle tombe.

Des couches de neige se forment au fur et à mesure que tombe la neige fraîche. Les couches denses et collantes sont très stables – vous pouvez marcher sur cette neige sans vous y enfoncer. Cette neige est également parfaite pour faire un bonhomme de neige! La neige sèche et sans cohésion est fragile – vous risquez de vous enfoncer!

Lorsque des plaques fragiles et stables s'empilent les unes sur les autres, le manteau neigeux devient instable, ce qui augmente la probabilité d'une avalanche.

Activité : Votre propre avalanche à la maison

Découvrez comment des couches de neige stables et fragiles peuvent créer des conditions propices aux avalanches.

Instructions

Ce dont vous aurez besoin

  • Trois gros livres ou plus
  • Du sel ou du sucre
  • Une surface plane

Fabriquez votre manteau neigeux

Empilez deux gros livres l'un sur l'autre sur une surface plane.

Ces livres représentent deux solides couches de neige. Une avalanche a besoin de neige et d’une pente – les livres sont votre neige. Essayez de créer une pente en soulevant lentement le bord du livre du bas.

Combien de temps faut-il pour que la plaque supérieure glisse sur la plaque inférieure?


 

Ajoutez une plaque fragile

Saupoudrez une couche de sel ou de sucre entre les deux livres. C'est votre couche de neige sèche et fragile. Essayez à nouveau de créer une pente en soulevant lentement un bord du livre du bas.

La plaque supérieure glisse-t-elle plus vite ou plus lentement cette fois-ci?


 

Ajoutez un déclencheur

Les avalanches peuvent se produire d'elles-mêmes lorsque le manteau neigeux est instable, mais elles ont généralement besoin d'un déclencheur. Il peut s'agir d'un skieur ou d'une motoneige – tout ce qui peut ajouter une pression supplémentaire, faisant vaciller les plaques et les faisant glisser. Placez un livre de plus sur vos plaques de neige : il représente le déclencheur ou la pression supplémentaire.

Une fois de plus, soulevez lentement le bord du livre du bas.

Votre avalanche s'est-elle produite plus rapidement cette fois-ci?

Vous pouvez également essayer de créer différentes combinaisons de couches fragiles et stables pour observer comment elles réagissent.

fragiles que de couches stables? Qu'en est-il lorsque vous ajoutez une couche fragile épaisse?

Selon vous, comment les changements des conditions météorologiques peuvent-ils créer davantage de couches instables et provoquer plus d'avalanches?

Attention aux avalanches

Aux Lacs- Waterton, l'équipe chargée de la sécurité des visiteurs a recours à la science pour observer les plaques de neige et prévoir la probabilité d'avalanches. Elle utilise cette information pour publier un bulletin hebdomadaire sur les avalanches.

Avant de partir pour une aventure hivernale, assurez-vous de consulter le bulletin d'avalanche, la carte des terrains avalancheux des Lacs-Waterton et les prévisions météorologiques pour la région.

Fabrication d’une Lune artisanale

Cet automne, notre équipe d'interprétation, ici aux lacs Waterton, célèbre notre désignation de réserve internationale de ciel étoilé. Comme les nuits commencent à devenir plus sombres et plus longues, nous sommes plus en mesure de saisir toutes les merveilles du ciel nocturne, y compris le plus proche compagnon cosmique de la terre, la Lune!

Phases de la Lune

Lorsque vous levez les yeux la nuit et que vous observez la Lune, vous remarquerez peut-être qu'elle ne semble pas toujours avoir la même forme. Parfois, la Lune est un grand cercle, d'autres fois, elle n'est qu'un petit croissant. Ces différentes formes sont ce que l'on appelle les « phases de la Lune » et elles suivent un cycle spécial, le cycle lunaire.

Le cycle lunaire

La Lune est le seul satellite naturel de la Terre (un corps céleste qui tourne autour d'une planète). Il faut à la Lune environ 28 jours pour faire un tour complet de la Terre – un mois lunaire. Pendant le mois lunaire, on dirait que la Lune change de forme. En réalité, la Lune ne change pas, ce qui change, c'est la façon dont nous la voyons ici sur Terre.

En tournant autour de la Terre, le Soleil éclaire différentes parties de la Lune, ce qui donne l'impression qu'elle change de forme. La Lune ne crée pas sa propre lumière. Le clair de lune que nous voyons est la lumière du Soleil qui se reflète sur la surface de la Lune.

La grande forme ronde correspond à la pleine Lune. La forme en demi-lune est appelée premier quartier, et le petit morceau en forme de banane est appelé croissant de Lune.

Suivez les instructions ci-dessous pour découvrir les phases de la Lune et construire votre propre mobile lunaire.

Instructions


Matériel nécessaire :

  • 2 assiettes en carton
  • 1 cheville en bois
  • 3 morceaux de ficelle
  • Ciseaux
  • Crayon
  • Peinture, Pinceaux
  • Poinçon à trous

Instructions

Découpe des formes

  1. Prends une des assiettes en carton et coupe-la en deux.
  2. Coupe le bord des deux moitiés d'assiette. Mets l'une de ces moitiés de côté. C'est ton quartier de Lune!
  3. Prends l'un des bords que tu as découpé dans les assiettes et utilises le bord incurvé pour tracer une forme de croissant sur la seconde moitié de ton assiette découpée.
  4. Coupe le long du trait de crayon : tu as maintenant ta forme de croissant de Lune!
  5. Ensuite, découpe le bord de l'assiette en papier pleine. Tu obtiendras ainsi la forme de ta pleine Lune!
  6. Recycle tous les morceaux d'assiettes en papier inutilisés.

Peinture

Peins tes formes lunaires de la couleur que tu veux! La Lune a de nombreux cratères, montagnes et vallées sur sa surface rocheuse. N'aie pas peur d'être créatif! Ajoute des formes et des textures avec la peinture.

C’est le moment de faire des trous

Lorsque la peinture est sèche, perce un trou au haut de chaque forme.

Accroche ta Lune

  1. Utilise un morceau de ficelle et fais passer une extrémité par le trou de ta Lune.
    Fais un nœud pour l’attacher. Fais cela avec les trois Lunes.
  2. Prends l'autre extrémité de la ficelle et fixe-la à la cheville en bois en faisant un double nœud. Répète l'opération pour chaque forme de lune.

Accroche ta Lune

Utilise un morceau de ficelle et fais passer une extrémité par le trou de ta Lune. Fais un nœud pour l’attacher. Fais cela avec les trois Lunes.
Prends l'autre extrémité de la ficelle et fixe-la à la cheville en bois en faisant un double nœud. Répète l'opération pour chaque forme de lune.

Connaissez vos aiguilles : D'identification des conifères

L'hiver est arrivé aux Lacs-Waterton! Pour les naturalistes amateurs, l'hiver peut se révéler une période difficile au moment d’identifier les espèces végétales. Au printemps, en été et en automne, on peut identifier une plante en observant ses fruits, ses fleurs et ses feuilles. Ces parties de la plante sont généralement absentes en hiver.

Mais toutes les plantes ne perdent pas leurs feuilles à la tombée de la neige. C'est le cas des conifères!

Les conifères

Les conifères sont un type d'arbres qui conservent leurs feuilles – en forme d'aiguilles particulières – pendant l'hiver. Pensez à votre arbre de Noël classique : c'est un conifère!

Un conifère ne produit pas seulement des feuilles en forme d'aiguille, il produit aussi des fruits appelés cônes. Nous appelons souvent ces fruits ligneux et pointus des pommes de pin, mais le pin n'est qu'un type de conifère.

En Alberta, vous verrez probablement trois types différents de conifères : le pin, le sapin et l'épinette. Apprenons à faire la différence entre ces trois types de conifères!

Les aiguilles

Avec un peu d'entraînement, vous pourrez identifier un conifère simplement en observant ses aiguilles. Voyons comment :

Première étape : Trouvez un conifère

Allez faire une promenade et voyez si vous pouvez trouver un arbre avec des aiguilles. Si vous décorez un arbre vivant pour les fêtes, vous en avez peut-être apporté un chez vous!

Deuxième étape : Utilisez vos sens

Observez attentivement les branches de l'arbre. Les aiguilles sortent-elles de la branche en groupes ou en grappes, ou une seule aiguille sort-elle de la branche? Quelle est la longueur des aiguilles?

Touchez les aiguilles. Touchez le bout de l'aiguille avec votre doigt. Est-elle pointue et rigide, ou arrondie et flexible? Secouez délicatement une branche de l’arbre (comme si vous lui serriez la main). Vous semble-t-elle piquante et pointue, ou soyeuse? Faites rouler une seule aiguille entre vos doigts. Roule-t-elle facilement et donne-t-elle l'impression d'avoir des bords ou des coins, ou est-elle difficile à rouler et semble-t-elle plate ?

Sentez les aiguilles. Écrasez délicatement les aiguilles dans votre main. Inhalez! Que sentez-vous? Aimez-vous cette odeur ? Cet arbre est-il très odorant ou pas du tout? Quels mots utiliseriez-vous pour décrire cette odeur?

Identifiez votre arbre

Vous avez utilisé vos sens pour apprendre à connaître votre conifère, alors essayons de déterminer quel type de conifère vous avez trouvé.

Aiguilles d’épinette

Epinette : aiguilles carrées, pointues et rigides

  • Les aiguilles s’attachent directement à la branche.
  • L'extrémité de l'aiguille est pointue et piquante au toucher.
  • L'aiguille a des bords de forme carrée.
  • Vous pouvez facilement rouler cette aiguille rigide entre vos doigts.

Aiguilles de sapin

Sapin : aiguilles plates et flexibles

  • Les aiguilles s’attachent directement à la branche.
  • L'aiguille est plate et la pointe est arrondie.
  • Les aiguilles se plient facilement.
  • Cet arbre est très doux – pas de pointes qui vous piquent la main.
  • A une odeur très forte, presque semblable à celle des agrumes.

Pin Lodgepole

Pin : aiguilles pointues regroupées en faisceau de 2 et un bourgeon dont la texture ressemble à celle du papier

  • Le pin Lodgepole est l'arbre-emblème de la province de l'Alberta. Ses aiguilles sont regroupées en faisceau de deux.
  • Les aiguilles poussent à partir d'un nodule ou d'un bourgeon (appelé gaine fasciculaire), qui est recouvert d'une matière ressemblant à du papier mince.
  • L'extrémité de l'aiguille est pointue.
  • Les aiguilles du pin sont généralement plus longues que celles du sapin ou de l'épinette.

EN PRIME! Le parc national des Lacs-Waterton abrite deux pins très particuliers – leurs aiguilles poussent en grappes de cinq. Ces arbres en voie de disparition vivent en haute montagne et ont besoin de notre aide.

Le travail de conservation de Parcs Canada avec les pins à écorce blanche et les pins flexibles

Date de modification :