Aperçu du projet

Parc urbain national de la Rouge

Merci de nous faire part de vos commentaires!

Le rapport « Ce que nous avons entendu » est maintenant disponible pour le projet d’amélioration de la plage Rouge. Le rapport résume les commentaires reçus au cours de la période de mobilisation du public de 15 mois.

La période de commentaires pour l’évaluation d’impact détaillée (EID) est maintenant terminée. Tous les commentaires seront examinés par Parcs Canada pour inclusion dans le EID final. Un rapport sera publié bientôt avec un résumé des commentaires reçus et une indication des modifications de conception apportées en conséquence. Une fois terminée, le public pourra demander la version finale de l'EID en envoyant un courriel à projetsrouge-rougeprojects@pc.gc.ca.

Parcs Canada remercie sincèrement tous ceux qui ont pris le temps d'exprimer des commentaires et de faire part de leurs opinions et leurs idées au sujet des améliorations proposées pour le secteur.

Améliorations du secteur de la plage et des marais de la Rouge dans le parc urbain national de la Rouge

Le projet d’amélioration de la plage de la Rouge permettra d'améliorer et de protéger davantage l'intégrité naturelle et culturelle de la zone et de favoriser des liens significatifs avec sa beauté et sa riche histoire. L'initiative permettra :

  • atténuer les effets du changement climatique, des inondations et de l'érosion;
  • améliorer la sécurité des visiteurs, l'intégration, l'intendance et la connectivité pour tous les visiteurs et résidents
  • restaurer les écosystèmes et améliorer l'intégrité écologique; et
  • respecter les droits des propriétaires des ravins voisins et des communautés résidentielles.

Parcs Canada collabore avec le Waterfront Regeneration Trust, le groupe Friends of Rouge National Urban Park, l’Office de protection de la nature de Toronto et de la région, le Cercle consultatif des Premières Nations du parc urbain national de la Rouge et de nombreux autres groupes communautaires, organisations et partenaires sur cet important projet.

L’un des principaux objectifs du projet est de contribuer à maintenir l’accès des collectivités à cet environnement riverain unique. Parcs Canada y parviendra en préservant, en remettant en état, en restaurant et en protégeant contre les inondations les infrastructures et les paysages du parc actuellement menacés par l’érosion et par des inondations extrêmes à cet endroit, notamment en préservant la principale zone d’accès à la plage depuis l’avenue Lawrence et la promenade Rouge Hills.

Le projet permettra également d’ajouter une connexion de sentier avec des composantes de promenade j’usqu’à 2.5 kilomètres de la plage au sentier Mast afin d’améliorer la sécurité des visiteurs et les connexions dans le parc. Cette connexion officielle permettra d’améliorer les rapports avec les collectivités, de réduire au minimum le piétinement de la végétation fragile et d’éviter que les piétons qui souhaitent se rendre de la plage au sentier Mast sortent du parc et franchissent deux bretelles d’accès dangereuses de l’autoroute 401, sans trottoir ni indication de passage de piétons, comme c’est le cas actuellement.

Parmi les éléments qui ressortent du projet d’amélioration de la plage de la Rouge, notons le renforcement de l’intégrité écologique du parc par la restauration d’importants marais intérieurs et d’habitats aquatiques, l’élimination d’espèces envahissantes, la création d’un habitat pour les espèces en péril, la plantation de milliers d’arbres et d’arbustes et l’ajout de passages pour la faune, ainsi que par la réduction de l’empreinte écologique dans le secteur des marais.

D’autres améliorations prévues comprennent la modernisation des aires de fréquentation diurne à Rouge Beach et au debut du sentier Mast, y compris des toilettes améliorées à la plage.

Ce projet a été présenté au public en 2012 lors du lancement de l’initiative de création du parc urbain national de la Rouge, dans le cadre de réunions publiques tout au long de l’automne 2014 et de l’automne 2016, et au moyen du Plan directeur du parc urbain national de la Rouge publié en 2019.

Le concept du projet d’amélioration de la plage de la Rouge a été initialement présenté au public en 2012, lors du lancement de l’initiative de création du parc urbain national de la Rouge, ainsi que lors de réunions publiques sur l’ébauche du plan directeur du parc tout au long de l’automne 2014, et lors des consultations auprès des intervenants sur l’ébauche du plan à l’automne 2016. Le concept a également été inclus dans la version finale du Plan directeur du parc urbain national de la Rouge publiée en 2019 – qui englobe les commentaires de plus de 20 000 Canadiens et de plus de 200 organisations.

Sur une période de 15 mois, du 1er février 2020 au 1er mai 2021, Parcs Canada a mené un vaste programme de mobilisation du public afin d’obtenir des commentaires sur le concept proposé pour le projet d’amélioration de la plage de la Rouge (PAPR) dans le parc urbain national de la Rouge. Tout au long de la période de mobilisation de 15 mois, Parcs Canada a organisé des dizaines de réunions, de promenades, d’appels téléphoniques, d’ateliers et de vidéoconférences, ce qui a donné lieu à près de 300 interactions avec des centaines de personnes et de petits groupes. En outre, plus de 200 personnes ont participé à trois ateliers communautaires virtuels tenus en avril et mai 2021.

Le rapport « Ce que nous avons entendu » résume les commentaires reçus au cours de la période de mobilisation du public de 15 mois. Il est maintenant disponible aux fins d’examen en ligne. En plus d’un engagement communautaire, Parcs Canada a réalisé une évaluation d’impact détaillée (EID) – la norme la plus élevée du pays – pour ce projet. 

Les quatre piliers du projet d'amélioration de la plage de la Rouge

Atténuer les effets des changements climatiques, des inondations et de l'érosion

Ces dernières années, le terrain de stationnement inférieur et la route d'accès à la plage de la Rouge ont connu plusieurs épisodes d'inondations importantes entraînant des fermetures répétées pendant la saison estivale. Certaines de ces fermetures ont duré plus de trois mois. Ces fermetures liées aux inondations ainsi que l'érosion croissante des berges ont eu un effet négatif sur la sécurité des visiteurs, la fréquentation et les infrastructures existantes. Ces conditions constituent une menace importante pour la viabilité opérationnelle à long terme de la plage. Les inondations ont également causé des dommages environnementaux par le déversement de pétrole et de sel sur le stationnement, qui s'infiltrent dans les écosystèmes des marais et des zones humides à proximité. Parmi les améliorations proposées pour la zone figurent le relèvement de la zone de fréquentation diurne inférieure, notamment la route d'accès située au-dessus de la plaine d'inondation fluviale, ainsi que des travaux d'atténuation de l'érosion pour protéger les infrastructures et les installations existantes. Parcs Canada propose également de fermer le stationnement inférieur (où les inondations ont été les plus graves), et d'ajouter des places de stationnement supplémentaires et une rampe de mise à l'eau pour les canoës au stationnement supérieur pour compenser. Le stationnement inférieur serait restauré à un état plus naturel.

Améliorer la sécurité des gens et des membres de la communauté, l'intendance et les connexions

La désuétude et le délabrement des installations de plage et des aménagements pour les visiteurs ont contribué à créer un environnement peu accueillant où de nombreuses activités inappropriées sont pratiquées (feux illégaux, rassemblements, flânage). Le terrain de stationnement inférieur de la plage de la Rouge est le lieu d'embouteillages, des problèmes de sécurité, de difficultés d'accès et de conflits entre automobilistes et piétons. De plus, étant donné que les sentiers du parc ne sont pas reliés entre eux, les piétons doivent soit traverser deux bretelles d'accès dangereuses de l'autoroute 401, soit marcher dans des rues sans trottoir afin de passer d'un secteur à l'autre du parc national au nord de la plage de la Rouge. Les améliorations proposées pour l'aire de fréquentation diurne comprennent le réaménagement et la reconfiguration des terrains de stationnement supérieur et inférieur, la rénovation des toilettes de la plage, le remplacement de la station de relèvement des eaux usées et de la conduite sanitaire, l'ajout d'une place pour piétons et d'une jetée de promenade, ainsi que des aménagements destinés à assurer une présence accrue du personnel de Parcs Canada chargé de l'application de la loi, de la conformité et de l'éducation. D'autres mesures de gestion visant à améliorer les comportements dans la région seront mises en œuvre, notamment un plus grand nombre d'opérations de ramassage des ordures et de nettoyage des plages dirigées par Parcs Canada, des amendes pouvant aller jusqu'à un million de dollars dans le cas de déversements ou de pollution, la présence accrue des forces de l'ordre, une nouvelle équipe chargée de surveiller la fréquentation des visiteurs, ainsi qu'une surveillance ciblée les soirs d'été afin de réduire, voire éliminer, les activités illégales. La connexion officielle des sentiers, qui comprend l'ajout de segments de promenade, permettra également aux résidents et aux visiteurs de se rendre à la plage aux autres secteurs du parc en toute sécurité.

Restaurer les écosystèmes et améliorer l'intégrité écologique

Le projet comprend des travaux de restauration écologique considérables sur la plage et dans la zone marécageuse environnante : gestion et élimination des espèces envahissantes, agrandissement de l'habitat des poissons, réduction des déchets, protection des espèces en péril, intensification des efforts de surveillance écologique et mise en place d'un système de gestion des déchets à l'épreuve des animaux sauvages. La promenade surélevée proposée favorisera également une réduction et une restauration progressives des sentiers non officiels (raccourcis), qui donnent actuellement accès à des habitats marécageux sensibles et qui nuisent à ces derniers à cause du piétinement, de la récolte illégale et des utilisations inappropriées (p. ex. des rassemblements). Le sentier de la promenade offrira aux visiteurs une option à faible empreinte pour découvrir le site d'une manière respectueuse de cette zone écosensible.

Respecter les droits des collectivités et des propriétaires fonciers à proximité

La plage et les marais de la Rouge font office de centre communautaire aimé et apprécié des résidents du quartier West Rouge à l'ouest et du quartier Pickering Rouge à l'est. Ils considèrent ce secteur comme un prolongement de leur cour, et sont des alliés importants dans sa gestion. Parcs Canada respecte les droits des membres de toutes ces collectivités, et s'engage à les écouter et à travailler en collaboration et en toute bonne foi avec eux afin de concilier les divers objectifs du projet de Parcs Canada. Les commentaires recueillis ont grandement aidé Parcs Canada a établir des tracés de sentiers plus appropriés, et à déterminer les aspects opérationnels comme la possibilité de modifier les heures d'ouverture de la plage et des sentiers en fonction des besoins de la collectivité.

Date de modification :