Biens immobiliers, occupation et développement

Lieu historique national de la Voie-Navigable-Trent-Severn

La Voie-Navigable-Trent-Severn adapte actuellement ses exigences de délivrance de permis en fonction des changements réglementaires introduits par la Loi sur l’évaluation d’impact (L.C. 2019, ch. 28, art. 1). En ces temps de pandémie mondiale de COVID 19, notre personnel travaille sans relâche pour mettre en œuvre ces changements, tout en simplifiant les exigences de délivrance de permis; il révise nos Politiques régissant les ouvrages riverains et en milieu aquatique de même que les activités connexes et met au point un nouveau système de délivrance de permis en ligne. Nous vous remercions de votre patience en cette période de changements sans précédent. Nous continuons de délivrer des permis durant cette période de transition à l’aide des ressources disponibles.

Pour des renseignements généraux :
Le Centre administratif du lieu historique national
de la Voie-Navigable-Trent-Severn est fermé temporairement.

2155 promenade Ashburnham
Peterborough (Ontario) K9J 6Z6
Tél. : 705-750-4900
Courriel : trentsevern@pc.gc.ca

Le lieu historique national du Canada de la Voie‑navigable‑Trent‑Severn serpente sur 386 kilomètres au centre de l’Ontario pour relier par le canal Murray, la baie Georgienne, la baie de Quinte et le lac Ontario. Sur pratiquement toute sa longueur, la voie de navigation est constituée de cours d’eau naturels connectés par une série de travaux d’ingénierie, notamment 36 écluses traditionnelles, deux échelles d’écluses, deux écluses ascenseurs et un ber roulant. En outre, de nombreux canaux en tranchée, des jetées d’entrée et des levées de terre s’ajoutent aux barrages de tailles et de types divers.

Les terres de la voie navigable comprennent le lit de lacs, de rivières et des canaux en tranchée qui composent la voie navigable, ainsi que des postes d’éclusage, diverses îles et des zones sèches. Ces terrains, acquis pour la construction de la voie, sont à présent utilisés principalement pour l’exploitation de la voie navigable, la protection des ressources naturelles et culturelles, l’éducation du public et de nombreuses expériences du visiteur. Une partie de ces terres est sous licence ou louée à des fins d’utilisation municipale, commerciale ou privée. Les politiques et les lignes directrices, qui donnent les conditions d’utilisation à quiconque souhaite emprunter la voie navigable, sont là pour veiller à ce que les valeurs culturelles et naturelles de la voie soient respectées.

La santé environnementale de la voie navigable est aussi touchée par les activités sur les terres attenantes à la voie navigable qui appartiennent et qui sont gérées par des propriétaires privés et publics, les Premières Nations ou la Couronne provinciale. Ces propriétaires attenants sont encouragés à respecter les principes de la voie navigable pour élaborer et gérer de manière durable, de façon à protéger les ressources culturelles et naturelles pour les générations à venir. La gestion et la protection de la voie navigable deviennent alors un partenariat entre Parcs Canada et ces voisins. Les plans officiels et les règlements de zonage des municipalités jouent un rôle central pour protéger les rives. Les politiques actuelles qui contrôlent le développement et l’utilisation doivent être renforcées de façon à reconnaître et à protéger pleinement les valeurs culturelles, naturelles et scéniques uniques de la voie navigable, tout en permettant le développement et l’utilisation compatibles avec ces valeurs.


Date de modification :